AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum est actuellement en reconstruction.
Pour avoir plus d'informations à ce sujet, veuillez envoyer un mp à Alex Fletcher.

Partagez | .
 

 Juliette Fontaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Juliette Fontaine Sam 12 Mar 2011, 6:27 pm




Feat: À ☼ CONFIRMER

Juliette ☼ Fontaine
19 ans
Writers
New York



☼ PERSONALITY

Juliette est une jeune femme pleine de vie qui veut entreprendre de grandes choses. Sa vivacité et son caractère fonceur lui permettront certainement de se rendre très loin. Passionnée par la musique jusqu’au bout des ongles, elle rêve un jour d’en faire un métier dont elle pourra vivre. Son esprit rêveur l’amène bien souvent dans la lune, dans de magnifiques contes comme elle les aime. Étant fleur bleue, elle est conquise par les clichés et par les petites attentions tout en étant émerveillée par les beautés toutes simples de la nature. Ce qu’elle aime le plus de mère Nature est sans aucun doute la neige. Ne tentez même pas de la retenir à l’intérieur en hivers, parce que vous n’y arriverez pas. La légèreté des flocons représente également bien la personnalité de la grande blonde. D’une douceur incomparable à l’égard de ceux qu’elle porte dans son cœur, Juliette reste sincère et honnête peu importe la situation. Or, ses bons sentiments sont parfois trop profonds et trop vrais de sorte qu’elle se retrouve rapidement et facilement blessée. Son hypersensibilité la rend par contre très rancunière, particulièrement en amour. Mais il ne faut surtout pas la craindre puisqu’avec elle, les sentiments sont vrais et authentiques.


☼ WHAT'S YOUR STORY ?

Je suis née un vendredi 13 décembre 1991 dans un petit hôpital mères-enfants au cœur de Paris. Quels parents auraient cru qu’avoir un enfant en cette journée durant laquelle on s’attendait à toutes sortes de malchances leur aurait apporté autant de soucis? Pas sur le coup, bien sur, mais commençons par le commencement. Lorsque je suis née, mes parents étaient dans le début de leur vingt ans et se connaissaient depuis le début de leur lycée. Mais leur amour était tellement grand et tellement puissant qu’ils s’aimaient encore comme au premier jour. Ma mère n’avait pas terminé ses études alors que mon père dirigeait une petite chaîne d’épiceries. Ils n’étaient pas pauvres, mais n’avais pas beaucoup de moyens. Mais ils étaient amoureux et c’était tout ce dont ils avaient besoin. Rayonnante de santé, je pus finalement quitter l’hôpital une semaine après ma naissance. Mes parents amenèrent alors ce petit bout de choux que j’étais dans leur nid d’amour, une petite maisonnette en banlieue. Nous avons vécu un peu plus de trois ans dans le bonheur et la chaleur de l’amour qui nous entourait. Mais comme toute bonne chose a une fin, la compagnie de mon père commença à se trouver dans le rouge et chacune des boutiques ferma une par une jusqu’à la toute dernière. Mon père dut vendre sa compagnie, mais comme la bourse avait chuté, il fut obligé de vendre le fruit de ses trois dernières années de travail acharné pour des miettes de pain. Ces miettes s’écoulèrent d’ailleurs très rapidement, trop rapidement pour que mes parents aient le temps de trouver une solution moins radicale que celle qu’ils ont choisie : déménager aux États-Unis pour se repartir une autre vie. Le coût de la vie était apparemment moins élevé au Nouveau-Monde. Je pris donc l’avion pour la première fois vers mes trois ans et demi, mais je dois vous avouer que je ne m’en rappelle guère aujourd’hui. Nous nous sommes installés dans un petit appartement tout près de Central Park. Ma mère ne travailla plus pendant un bon moment alors que mon père travailla dans l’administration d’un hôtel. Étant enfin rebranchés au réseau électrique, chose qui ne s’était pas faite durant les dernières semaines en France, la vie recommençait à être aussi rose qu’en continent européen. J’avais environ quatre ans à ce moment-là. Ma mère m’emmenait dans Central Park tous les jours et elle tout comme moi tissèrent avec le temps de forts lien avec une autre maman et sa fille unique. Ce fut ces trois femmes qui m’aidèrent toute ma vie à passer au travers de ce qui allait suivre. Alors que mon cinquième anniversaire approchait à grands pas et que mes parents m’organisaient secrètement une petite fête avec la dame et sa fille, ma famille et moi vécurent ce que la justice appelle une "infiltration armée" suivie d’une "prise d’otage". Et l’otage, c’était moi. Et la victime fut le voleur et un policier. Armé d’un fusil et d’un couteau, le voleur voulait une fortune que nous n’avions pas. Il avait probablement du nous prendre pour un autre. Mais n’ayant pas ce qu’il voulait, il menaçait cruellement mes parents en me creusant des légères entailles de sa lame en la promenant le long de mon coup. Je garde encore aujourd’hui plusieurs cicatrices que je cache de mes cheveux longs. Je n’ai aucune image ni aucun souvenir de la douleur ou de la froideur de la lame, mais j’entends encore les cris horrifiés de mes parents résonner dans l’obscurité. Mais je me rappelle toutefois dans le moindre détail des trois quatre coups de feu ainsi que du kidnappeur tombant sur le sol à mes pieds ainsi que du policier surpris par les deux ou trois autres balles égarées dans la pièce sous la colère de mon père. Ces images et surtout le son strident des détonations au-dessus de ma tête resteront à jamais gravé dans ma mémoire.

☼ AND NOW ?

La suite des événements c’est déroulée très rapidement, trop rapidement. Mon père fut traîné en justice et accusé d’avoir tué un agent de la paix et un citoyen américain sans aucun motif valable ou prouvable et les autorités françaises vinrent le rattacher à toutes sortes de petites magouilles qui se seraient déroulées sous ses yeux dans ses épiceries. N’importe quoi. Ils avaient besoin d’un coupable, c’était ça qui se passait. Résultat : ma mère fut privée d’un mari et moi de mon père. Il fut envoyé au pénitencier. Sa peine? Vingt longues années. Il y est encore aujourd’hui. Ma mère m’a dit que nous allions souvent le voir au début, autant que nous le pouvions, malgré le fait qu’elle avait une jeune enfant sous les bras alors qu’elle devait retourner sur le marché du travail pour nous faire vivre, moi, elle et lui. Une chance que cette très proche amie de Central Park et sa fille étaient là, sinon j’ignore comment ma mère aurait fait. Puis, nos visites à la prison se sont espacées puisque ma mère devait prendre un deuxième emploie et furent remplacées par des lettres. La dernière datait de juillet 2001. Plus aucune nouvelle depuis. Et toutes les fois que j’avais voulu lui en transmettre, ma mère m’avait suggéré de laisser tomber. J’écoutai, moi qui lui devait tant. Je me mis à travailler d’abord en tant que caissière puis en tant que serveuse sur patin à roulettes dans un restaurant souper-spectacle en plus de mes études, mais notre vie à toutes les deux alla mieux. Ma mère démissionna d’un de ses emplois et nous avons pu recommencer à vivre vraiment, à passer des soirées entre filles seules ou avec nos sœurs de Central Park. Oui, nous pouvions les considérer ainsi maintenant. Malgré l’absence de mon père, j’eus une enfance heureuse, étant bonne élève et bonne amie. Je souriais et je riais comme les autres enfants. La différence était que j’appréciais beaucoup plus ma mère que tous mes amis réunis. J’étais et je suis toujours très mature pour mon âge. Ce fut grâce à nos deux amies que je fis la découverte de ma passion pour la musique. La fille de cette généreuse dame chantait et m’a appris à jouer de sa guitare. L’année suivante, les deux mères unirent leurs sous pour m’offrir une guitare à mon anniversaire. Je ne l’avais pas demandé et je me sentais presque coupable de savoir qu’elles avaient dépensé leurs économies pour m’offrir ce présent. Mais j’étais heureuse et cette guitare me permit de mettre en musique ce que je ressens au plus profond de moi. Depuis ce temps là, j’ai écrit une foule de chansons, mais je n’en ai gardé que quelques unes que je ne compte même pas sur une main. J’ai terminé mes études et j’ignore si je vais m’inscrire à l’Université. Peut-être que je pourrais un peu plus tard devenir une auteure que mon père pourra reconnaître comme étant sa fille à sa sortie de prison.

☼ AND FAMILY ? MOM AND DAD ? BROTHERS ? SISTERS ?

Ma mère est la seule famille de sang qu’il me reste et je réalise aujourd’hui l’ampleur des sacrifices qu’elle a fait pour moi. Je fais donc mon possible pour rendre sa vie la plus agréable possible. La dame de Central Park est comme une deuxième mère pour moi. Quand la mienne était au travail, c’était elle qui prenait soin de moi. Elle m’a fait sourire et me fait grandir. Sa fille est ma confidente. Nous sommes encore en contact aujourd’hui et nous voyons régulièrement. Elle sait tout de moi. Eux trois forment ma famille actuelle. Pour ce qui est de mon père, je pense toujours à lui, mais en parle très peu, ayant peur de brûler ma mère avec ces terrifiants souvenirs. Je l’aime toujours du fond de mon cœur malgré le fait que j’ai oublié malgré moi à quoi ressemblait son visage. Je me dis qu’il aimerait voir sa fille heureuse lorsqu’il reviendra vivre parmi nous.

☼ CODE

CODE VALIDÉ par LTD Team!

☼ OTHER ? T'ES PAS OBLIGÉ HEIN

Ici Gabriella Montez! :P


Dernière édition par Juliette Fontaine le Mar 15 Mar 2011, 10:53 pm, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Juliette Fontaine Sam 12 Mar 2011, 11:51 pm

Note: Mon avatar reste à confirmer dans la semaine et demi à venir.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

► INSCRIPTION : 24/02/2009
► MESSAGES : 392

MessageSujet: Re: Juliette Fontaine Dim 13 Mar 2011, 1:18 pm

Bienvenue!
Je repasse pour valider dès que tu as terminé!
Il faut effectivement attendre avant de confirmer ton avatar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://living-the-dream-rpg.forumactif.biz

avatar

► INSCRIPTION : 24/02/2009
► MESSAGES : 392

MessageSujet: Re: Juliette Fontaine Mar 15 Mar 2011, 10:56 pm

Bonjour à tous!

Sachez que je me sens vraiment mal à l'aise de me valider moi-même en pensant que je ne suis pas vraiment objective, alors si quelqu'un a quoi que ce soit à rajouter ou qu'il désire que je modifie, n'hésitez pas!
Sinon, la présentation est validée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://living-the-dream-rpg.forumactif.biz

avatar

► INSCRIPTION : 24/02/2009
► MESSAGES : 392

MessageSujet: Re: Juliette Fontaine Mer 23 Mar 2011, 9:35 am

L'avatar de Taylor Swift est maintenant confirmé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://living-the-dream-rpg.forumactif.biz


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Juliette Fontaine

Revenir en haut Aller en bas
 

Juliette Fontaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Juliette Charlotte de Bourgogne ; Demandez votre sujet
» La Fontaine
» Juliette récupère les jumeaux [PV JB et Ninon]
» Juste le temps d'un soirée? ou plus si affinité? [juliette]
» Olivia / Juliette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
☼ Living The Dream ☼ :: Titre 2 :: Présentations :: Présentations validées-
Radio
un texte qui sert à rien un texte qui sert à rien un texte qui sert à rien un texte qui sert à rien un texte qui sert à rien un texte qui sert à rien un texte qui sert à rien un texte qui sert à rien un texte qui sert à rien un texte qui sert à rien un texte qui sert à rien